Vue aérienne du Carmel de Flavignerot

Vie fraternelle

Pause après une partie de badminton

On connaît bien la vie de prière des carmélites, leur recherche du silence, de la solitude. Mais, si vie au carmel rimait aussi avec vie fraternelle ?

« Ici, toutes doivent s’aimer, toutes doivent s’entraider, toutes doivent se vouloir du bien ! »

Tel est le mot d’ordre que Thérèse laisse aux premières carmélites et à chacune de nous à leur suite. Eh oui ! la vie au Carmel, ça tient plus de la montée en cordée que de la marche en solitaire : chacune à sa place contribue à la réussite de la grande entreprise !

Concrètement, comment se vit cette fraternité ? De bien des manières. On peut évoquer par exemple :

L'oraison

Soeurs en prière à la chapelle

Un coude à coude silencieux.

Le chant de l'office

Soeur à la chapelle pour l'office des Vêpres

L’accord des voix et des cœurs.

« Une âme unie à Jésus est un vivant sourire qui le rayonne et qui le donne ! »
Elisabeth de la Trinité

Le travail

Soeurs aux épluchages

L’entraide dans les tâches quotidiennes.

« Plus j’aime Jésus,
plus aussi j’aime toutes mes sœurs !
»

Thérèse de l’Enfant-Jésus

Les repas

Repas au réfectoire

En commun dans la simplicité
et l'action de grâce.

Les rencontres

Récréation de la communauté

Partage des joies et des soucis de chacune.

« Toutes doivent être amies, toutes doivent s'aimer, toutes doivent s'entraider. »
Thérèse d'Avila

Les dialogues

Deux soeurs discutant ensemble

Les dialogues où la communauté se construit.

L'attention à chacune

Soeur aidant une soeur ancienne à marcher

Le soutien entre les générations.

« Tâchez d'être la plus petite
de toutes vos sœurs,
cherchez comment et en quoi vous pouvez
leur être agréable et les servir. »

Thérèse d'Avila

Les fêtes

Soeurs jouant du théâtre

Autant de façons de vivre
la fraternité au Carmel,
d’être ferment d’unité et de paix,
foyer d’amour au cœur du monde.

Les anniversaires

Soeurs soufflant les bougies de son gâteau d'anniversaire

« Vivre d’amour c’est naviguer sans cesse,
semant la paix, la joie dans tous les cœurs.
La Charité voilà ma seule étoile,
à sa clarté je vogue sans détour !
»

Thérèse de l’Enfant-Jésus