Vue depuis une colline proche du Carmel

Lectio en cellule

Aventurer ma vie par Amour

Dans quelques mois, cela fera 25 ans que je suis au Carmel. Ce qui est à la source de mon expérience, c’est l’appel et la rencontre de Jésus à l’âge de 8-9 ans grâce à une sœur qui faisait le catéchisme aux tout-petits ; et ce fut pour moi un premier appel à consacrer ma vie : vivre avec et pour Jésus et l’annoncer aux autres. Plus tard cet appel s’est précisé et j’ai été attirée par la solitude et la vie de prière du Carmel. Une Parole de l’apôtre Paul a été déterminante : « Nous savons qu’avec ceux qui l’aiment, Dieu collabore en tout pour leur bien ». Cette Parole fut et est toujours pour moi un guide sûr, un appui qui me rappelle sans cesse la fidélité du Seigneur dans ma vie. « Ce qu’il a promis il ne peut que l’accomplir ». La prière et la solitude ont creusé en moi un espace plus grand pour les autres, pour les besoins de l’Eglise et du monde ; j’ai expérimenté peu à peu que s’attacher au Seigneur, lui consacrer toute sa vie c’est prendre avec Lui les joies et les souffrances de tous les hommes, c’est entrer dans le désir de Dieu qui veut aimer sans frontières, sans limites, c’est donner et se donner soi-même à la mesure du cœur de Dieu qui attend notre réponse, notre détermination à s’engager pour lui. Cette vie « avec Jésus » s’expérimente au quotidien dans la vie fraternelle : c’est un chemin où l’on est toujours en marche ! Si la vie de communauté est le lieu où se vit l’amitié entre nous – « c’est l’appel de Jésus qui nous a réunies ici » dit Notre Mère Sainte Thérèse – c’est pour moi aussi le lieu du pardon, de l’accueil de la différence, des combats et des épreuves parce que vivre en communauté c’est apprendre à être vraie, devant le Seigneur, devant les autres et devant soi même. C’est un vrai travail qui a goût d’Evangile. Je rends grâce au Seigneur de m’avoir appelée à son service au Carmel, de m’avoir donné d’aventurer ma vie par Amour pour Lui et cela sans aucun mérite de ma part.

Rose« Ne crains pas,
car je t'ai racheté,
je t'ai appelé par ton nom :
tu es à moi.
Tu comptes beaucoup
à mes yeux,
tu as du prix et je t'aime. »
Isaïe 43, 1